Droits de l’homme et territoires occupés

Dans le cas du Sahara occidental, il est évident que l’application effective des principes et des normes du droit international et la sauvegarde effective des droits de l’homme de la population sahraouie (dans les camps de réfugiés et dans les territoires occupés) ont toujours été subordonnées aux intérêts géopolitiques.

 Il est également évident que l’État espagnol doit exercer sa responsabilité en tant que puissance administrante du Sahara occidental, responsabilité reconnue comme un devoir sacré dans la Charte des Nations Unies pour mettre fin au processus de décolonisation du peuple sahraoui sur la base de son droit inaliénable à l’autodétermination.

L’État espagnol demeure juridiquement et politiquement responsable de cette tragédie. Tant que le peuple sahraoui ne sera pas en mesure de décider librement de son avenir, l’Espagne restera moralement et juridiquement responsable des souffrances et de la violation permanente des droits de l’homme au Sahara occidental.

Quelles mesures pourraient être prises pour inciter l’État espagnol à adopter et à mettre en œuvre une politique étrangère conforme à cette responsabilité ? 

Quelles mesures pourraient être prises pour pousser l’État espagnol à mener au sein de l’UE une politique visant à mettre fin à l’occupation, une politique visant à une résolution juste du conflit?

 Quelles mesures pourraient être prises pour que la politique étrangère espagnole aille au-delà des simples déclarations, de la diplomatie inoffensive et de l’assistance?

Comment faire en sorte que la politique de l’administration espagnole (à ses différents niveaux) tienne effectivement compte du droit inaliénable, permanente et inconditionnelle du peuple sahraoui à l’autodétermination et son droit à la souveraineté permanente sur ses richesses et ses ressources naturelles?

Difuende esta noticia
Spread this news
Diffuse cette nouvelle

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Si sigues en la web de la 45ª EUCOCO, aceptas el uso de cookies. Más información

Los ajustes de cookies en esta web están configurados para «permitir las cookies» y ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues usando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en «Aceptar», estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar